joomla templates top joomla templates template joomla

Réunion « forces vives »

le .

Franc succès pour la réunion entre les artisans, commerçants, professions libérales de Verny et l’équipe municipale.

reunion-forces-vivesC’est avec un vif intérêt que le lundi 2 mars 2015 de nombreux acteurs de la vie économique de Verny ont répondu présent à l’invitation initiée par l'équipe municipale conduite par Madame la Maire, Marie-Thérèse Gansoinat-Ravaine. Après une année d’un mandat déjà bien rempli par un travail d’études et de projets, cette soirée a été l’occasion d’échanges généreux entre tous les participants et la commission « vie économique ».
Avec la réforme territoriale Verny n’est plus chef-lieu de canton, mais est devenu un bourg-centre. L'INSEE entend par bourg-centre une commune sise dans l’espace rural et qui, sans être nécessairement une ville dessert pour un certain nombre d’équipements (librairie, droguerie, supermarché, banque, collège, dentiste, perception...) les communes environnantes qui n’en disposent pas. Verny avec ses 73 artisans, auto-entrepreneur, commerçants, professions libérales et services répond pleinement à cette définition, sans oublier les assistantes-maternelles qui ne sont pas présentées sur cette carte.carte activités avant zone
L’équipe municipale souhaite continuer de mettre en avant les acteurs de la vie économique de Verny, comme elle le fait déjà au travers du site Internet de la commune (voir www.verny.fr/services/vie-economique). A cette fin, il a été fourni aux participants les différents points de contacts municipaux pour faire savoir leurs événements ou changements divers en lien avec leur activité professionnelle. Ainsi, la mairie pourra les diffuser, remettre à jour le site de la commune ainsi que le livret d'accueil destiné aux nouveaux habitants. Dans le même axe, il leur a été proposé de nous adresser des articles, accompagnés éventuellement de photo(s), pour réaliser une publication sur le site et/ou dans le journal municipal.
La municipalité a présenté les différents projets sur lesquels elle a travaillé dans la continuité des travaux initiés lors du précédent mandat :

  • Bien qu’à ce jour Verny ne soit pas dans une situation de désert médical, avec cinq médecins généralistes, autant d’infirmières libérales et de dentistes, quatre masseurs-kinésithérapeutes, deux orthophonistes, une psychologue, sans oublier la pharmacie, il faut penser à l’avenir. Il a été proposé aux professionnels de la santé qui seraient intéressés de mettre sur pied un groupe de travail pour la création d’une structure de santé pluridisciplinaire. L’équipe municipale est un acteur facilitateur pour la réussite de ce projet, mais ne sera pas le réalisateur de ce dernier. Il ne s’agit pas de se substituer aux professionnels de santé mais de les accompagner.
  • L’ouverture du marché à Verny, sous la halle et place Saint-Michel, aura lieu le 12 avril. Ce marché, qui se déroulera tous les dimanches de huit heures à midi, sera un marché mixte entre producteurs et commerçants non-sédentaires. Si en créant ce marché la municipalité répond à une attente de la population et réalise un de ses engagements de campagne, elle ne pourra assurer seule la pérennité de ce dernier. En effet, ce service offert à la population vernoise et des communes environnantes ne perdurera que si les différents commerçants et producteurs y trouvent un intérêt commercial.
  • La mise en valeur et de partage du parc au profit de tous les vernois permettra d’ouvrir une voie de circulation douce au travers de cet axe vert pour se déplacer de part et d’autre du village. Cet investissement porté par la municipalité et les subventions, dont les demandes sont en cours, renforcera le bien vivre ensemble et continuera de rendre notre village attractif.
  • La vente des lots de terrain au sein du lotissement d'activités commerciales et artisanales « Le fort » est bien partie. Si des activités quittent le centre du village (pharmacie, dentiste, esthéticienne, fleuriste et opticien) de nouveaux professionnels s'installent dans la cette zone. C’est notamment le cas d’un restaurant de cuisine italienne à consommer sur place, à emporter ou à livrer, un dépôt de pain de type point chaud, un coiffeur, un grossiste distribuant des produits alimentaires pour des fast-food et un artisan en menuiserie PVC. Loin de vider le centre du village de ses activités, la zone « Le fort » permet un rééquilibrage de l’offre de services sur la commune de Verny en offrant des surfaces commerciales et de parking plus confortables, tant pour les artisans, commerçants que pour leurs clients. Il reste encore deux parcelles à vendre, une de 1500 m2 et une plus grande entre la gendarmerie et le Carrefour contact. Nous avons plusieurs entreprises et promoteurs intéressés pour celles-ci, mais il ne s’agit pour l’instant que de discussions sans signature.

carte activités avec zone
Après cette présentation, les questions ne tardent pas. Cordialement et sans langue de bois, les sujets sont évoqués :

  • Le projet de micro-crèche.
    Il y a effectivement un projet de création d’une micro-crèche à Verny. Ce projet est à l’initiative d’une personne privée qui nous a sollicités. Le dossier est en cours de montage. Si le lieu d’accueil de cette micro-crèche est identifié, si l’avis du centre de protection maternelle et infantile (PMI) de Metz est positif à ce stade de l’étude et que le projet a été présenté aux assistantes maternelles de Verny, il reste encore quelques étapes à franchir avant son ouverture.
  • Les inquiétudes avec l’arrivée d’un point de vente de pain et d’un coiffeur.
    Le boulanger de Verny est très inquiet de ce nouveau distributeur de pain et des conséquences qu’il imagine sur l’évolution de son chiffre d’affaires avec le risque de fermer sa boulangerie. Le débat fait apparaître aussi d’autres visions. En effet, le nouvel arrivant en question relativise le risque car le boulanger du village est déjà établi avec une clientèle fidèle. Un intervenant confirme aussi que la concurrence permet d’élever le niveau de prestation en diversifiant l’offre. De plus Verny est un axe de passage et de services qui offre un vrai potentiel d’achalandage.
  • La perte de commerces et services au centre du village.
    Le départ de ces commerces et services répond tout d’abord au besoin d’extension et de confort pour pérenniser leurs activités et pour la pharmacie de devenir propriétaire de son établissement.
    Au cours du débat tout le monde s’est accordé sur le fait que le déplacement du Shopi et sa transformation en Carrefour Contact était une réussite et offrait maintenant des services incontournables (comme la station-service) qui n’existaient pas auparavant. Loin de devenir une friche au centre du village, la disponibilité de ces locaux permis au Relais Vernois de s’étendre et donc rester à Verny. Une auto-école, qui est un service supplémentaire pour les jeunes de Verny et des alentours, ainsi que d’un cabinet de masseurs-kinésithérapeutes ont pu également s’y installer.
    C’est donc dès à présent aux propriétaires des espaces libérés et à la municipalité de partir en quête de services qui n’existent pas à Verny.
  • L’avenir de l’ancienne gendarmerie.
    Ce bâtiment n’est pas la propriété de la commune mais de l’État. Bien que la municipalité ait eu des projets, elle n'a malheureusement pas les moyens financiers pour réaliser les travaux nécessaires à sa réhabilitation pour une nouvelle destination.
  • Une maison de retraite à Verny.
    Ce projet a été traité lors de la précédente mandature et au tout début de l’actuelle en prenant contact avec le président du conseil général de Moselle et l’agence régionale de santé. Ces deux entités ont assuré clairement à la municipalité que Verny et l’ensemble du territoire du sud messin n’entraient plus dans les objectifs d’accueil d’une maison de retraite sur son territoire. La priorité est donnée au bassin houiller et au réemploi de locaux libérés par les déplacements des hôpitaux messins.
  • Le marché et l’ouverture des commerces le dimanche.
    L'exploitant du Carrefour Contact souhaitait savoir si suite à la décision du tribunal administratif de Strasbourg du 4 février 2015 permettant à tous les commerces de Moselle d’ouvrir les dimanches et jours fériés pendant cinq heures, la municipalité lui autoriserait l’ouverture de son magasin le dimanche, surtout avec la présence du marché.
    Comme le préfet rappelle que l'interdiction d'ouvrir les commerces en Moselle reste en vigueur jusqu’à son abrogation et dans l’attente de la décision du conseil général de la Moselle qui étudie le dossier, madame la maire ne souhaite pas autoriser ou interdire cette ouverture. L’équipe municipale espère toutefois que leur réponse soit positive. En effet, la possibilité d’ouvrir le dimanche permettrait aux commerçants de capter une partie des acheteurs du marché.
    Lorsque la question a porté sur le choix de l’emplacement du marché sur la place Saint-Michel et non la placette en face de la boulangerie pour redynamiser le cœur du village, la création de la halle et l’espace trop restreint de cette placette ont été la réponse.
    La municipalité n’a pas la capacité d’empêcher les commerçants ambulants exerçant déjà à Verny (comme le fleuriste devant la boulangerie) de se maintenir sur leur emplacement et de les déplacer au sein du marché mais ceux-ci pourront choisir de le faire s’ils le souhaitent.

La soirée se termine un peu comme au village d’Astérix. Madame la Maire convie l’assemblée au pot de l’amitié, les groupes de discussions se forment autour de la table pour des échanges très agréables.

Partager

Partager sur FacebookPartager sur Twitter

Articles liés ...